De l’existence des anges

Dialogue entre un homme et une femme, des clown.

F : Tu crois, toi, qu’il y a des anges autour de nous qui nous protègent ? Ils sont là, mais personne ne les voit, comme dans le film de Wenders, Les ailes du désir.

H : Je n’ai pas vu le film.

F : Toujours un ange nous écoute. Il nous porte quand nous faiblissons. Il nous tient en attendant les premiers secours. Quelqu’un est là, personne ne meurt jamais seul. Quelqu’un voit tout ce désordre, tout le malheur. Il souffre à notre place pour que nous puissions vivre légers. Tu y crois, toi ?

H : Je n’ai jamais cru au Père Noël ni à la Petite Souris. Mais j’ai fait semblant pendant longtemps pour que mes parents me croient encore enfant.

motif1
F : Comment devient-on un ange ?

H : Il faut d’abord mourir, je pense.

F : Et ensuite ?

H : On est choisi, j’imagine.

F : Par qui ?

H : Par Dieu ! Si tu crois aux anges, tu crois aussi en Dieu !

F : C’est obligé ?

H : Ce serait logique.

F : Moi, je voudrais seulement les anges. Dieu, je ne sais pas, c’est compliqué. C’est important la logique ?

H : Tu fais comme tu veux. Tout ça n’existe pas, je te rappelle.

Ils se taisent.

F : Les anges, ce ne sont pas des morts. Non. Au contraire. Moi, je pense qu’ils n’ont pas encore vécu, ils ne sont pas nés. Ils nous regardent d’abord. Ensuite, ils viennent vivre avec nous en commençant par un début au hasard.

H : Tu veux dire qu’ils regardent le spectacle et qu’il leur donne envie de devenir acteur ? Parce que le spectacle est bon, sans doute ? Cyniques, tes anges.

F : Pourquoi le monde avance-t-il toujours quoiqu’il arrive ? pourquoi la vie veut-elle vivre en dépit de tout ? Pourquoi les gens veulent-ils oublier ou savoir, ignorer ou se souvenir ? Pourquoi veulent-ils toujours quelque chose ? Pourquoi y a –t-il toujours quelqu’un quelque part qui commence quelque chose, même lorsque tout le monde est mort ?

H : Tu crois que les anges vont t’aider à comprendre l’humanité ?

F : L’humanité n’existe pas, le peuple non plus. J’ai fait semblant d’y croire moi aussi pour faire plaisir à mes parents. Mais toi, tu existes ! moi, j’existe !

H : Qu’avons-nous en commun ? Les anges qui nous entourent ?

F : Et le monde.

H : Mais pourquoi l’ange voudrait-il vivre dans le monde ?

F : Dans l’ailleurs il est tout seul. On ne peut vivre ensemble que dans le monde. Ceux qui en ont assez peuvent toujours repartir quand ils veulent, tu le sais bien.

H : Et ça se passe comment l’incarnation de l’ange ? Le ciel se déchire ? La foudre tombe sur quelqu’un ?

F : Peut-être que l’ange quand il a tout connu de la solitude des anges, peut-être qu’il plonge au hasard dans une histoire et devient quelqu’un.

H. Si je suis ta logique, il se pourrait alors qu’on soit tous des anges ? Mais comme personne ne nous l’a dit, on ne le sait pas ?

F : C’est important la logique ?

Ils se taisent.

motif2

H : T’as remarqué ? Dans anges, il y a gens.

F : Tu vois !

H : Tu dis que l’ange, il plonge au hasard. On ne choisit pas son histoire, alors ?

F : Non. Il faut faire avec, tu le sais bien.

H : C’est complètement injuste !

F : C’est pour ça qu’il faut des anges.

H : C’est logique.

{innovatop}