Je suis née en 1958, en France, avec la Vème République. Mes parents avaient déjà la télévision.

Lorsque Mitterrand a été élu, je jouais de l’accordéon à Paris, avec 2 autres filles. C’était «Classées X ». Le 10 mai 1981, près du Panthéon, j’ai vu Daniel Cohn Bendit assis sur le toit d’une camionnette.

En 1984, au Printemps de Bourges, « Classées X » a joué en première partie de Pierre Desproges. Il vivait encore heureux en attendant la mort.

En 1989, je vivais en Suisse et avais obtenu le diplôme d’Art dramatique du Conservatoire de Lausanne. Avec Heidi Kipfer, nous créons le Théâtre Musical. A la télé, j’ai vu Rostropovitch jouer au pied du Mur de Berlin.

En 1991, lorsque la Confédération helvétique a eu 700 ans, j’ai joué de l’accordéon avec Daniel Perrin et son groupe Diatonikachromatik, au festival de jazz de Cully.

En 1994, lorsque des massacres épouvantables éclatent au Rwanda, j’attendais une petite fille, j’ai éteint la télé.
Le 19 août 1999, mon frère meurt à 51 ans en « Perdants magnifiques ».

Le 31 décembre 1999, j’étais dans un village tranquille quelque part en France. A la télé, j’ai vu la Tour Eiffel s’embraser. Quand j’étais petite, je comptais avec plaisir : « En l’an 2000, j’aurai 42 ans. »

Et voilà, nous y sommes. Depuis, j’ai fêté 50 ans.

Compter m’amuse beaucoup moins, alors, je brode, j’écris et j’essaie de ne pas oublier d’aimer